Douance/high gifted/haut potentiel/hyper sensible …

Psychanalyse Forums Forum sur la Psychanalyse Douance/high gifted/haut potentiel/hyper sensible …

Ce sujet a 6 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  xavier, il y a 1 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #5809

    manigairie
    Participant

    Bonjour,

    Voilà une découverte qui semble pouvoir expliquer pas mal d’analyses sans fin, des prescriptions inefficaces sauf à enfoncer un peu plus la personne, un questionnement profond qui n’a jamais trouvé d’interlocuteur singulier pour en parler etc etc

    Qu’en pensez-vous ?

    Voir le site

    Douance.be

    A bientôt

  • #5810

    xavier
    Admin bbPress

    Bonjour, voici que c’est la rentrée !
    ah, je lis un lien, mais il n’est pas bleu !
    je clique dessus et reviens à vous

  • #5811

    xavier
    Admin bbPress

    Douance.be
    Il est fort bien fait ce petit site sur les « surdoués »
    Contrairement à ce que s’imagine le grand public, il en ressort qu’être surdoué n’est pas forcément un cadeau.
    Le sujet est difficile à gérer car il est différent des autres. Ces capacités confrontées à la machine scolaire peuvent être mises en grande difficulté voire se bloquer avec une incidence sur ses études et la réussite sociale. Vous reconnaissez-vous dans leur description ?
    a+Xavier

  • #5812

    manigairie
    Participant

    Bonsoir Xavier,

    oui, c’est exactement ça, je me reconnais à travers presque tous les effets collatéraux d’une telle « structure psychique? » non prise en charge assez tôt.

    Lorsque ce genre de diagnostic est à peu près posé, existe-t-il des psychanalystes compétents sur le plan d’une si grande malléabilité ?

    Malléabilité me semble être un des termes appropriés pour dire ô combien les choses neutres, positives ou négatives impactent démesurément la personne, qu’elles proviennent de l’intérieur ou de l’extérieur, que ce soit ses émotions, sur ses émotions, sa réflexion en mode écho, ses élans artistiques.

    L’espoir, coloré de tout ça, l’espoir, ce grand adepte du prolongement névrotique et de ses ramifications mais qui est un des points par lequel on peut aussi redescendre jusqu’aux racines, l’espoir chez eux est hors du commun et ne peut, pour se racornir, s’épauler dans sa chute folle sur la chute des espoirs des autres, trop différents…

    Il se mue tout à coup en l’espoir que des gens valident ma propre reconnaissance :

    « C’est normal que vous vous soyez senti fou jusqu’ici, maintenant vous pouvez continuer à l’être en sachant que c’est normal, prenez tel et tel traits de votre caractère et foncez, nous sommes juste ceux par qui votre penchant pour le doute, artistique et/ou passionné cessera peu à peu d’être trop bloquant.  »

    Serait-ce un résumé de ce que je rencontrerai en faisant ma démarche vers eux ?

  • #5813

    xavier
    Admin bbPress

    Vous vous reconnaissez dans le portrait des surdoués. Votre hypersensibilité est manifeste, cependant à bien lire ce petit site si bien fait, Il se peut qu’à cette première caractéristique, il s’en ajoute quelques autres telle que la dyslexie ou une tendance à la mélancolie. il en est ainsi de beaucoup d’artistes qui emploient leurs talents dans leur art de façon à sublimer leur trouble. Psychanalyse et arts, voici de quoi occuper votre cerveau de surdoué car il a besoin de s’exercer en permanence.

  • #5814

    manigairie
    Participant

    La psychanalyse ne pouvait manquer d’être chose passionnante pour moi :

    Accueil absolu des contradictions, de la démesure et des chemins tordus.

    Table de travail pour réflexions autour de l’indicible, suspicion sur soi-même, reconnaissance et refonte de ses travers en trésors.

    Apprentissage d’un langage beaucoup plus propice à saisir avec des mots et de manière toujours plus resserrée des logiques émanant du non sens.

    Psychanalyse est peut-être le seul mot qu’on devrait s’interdire d’employer lorsqu’on la parle couramment, histoire de ne pas arriver dans une discussion en étant perçu, à peine le mot prononcé, comme une tentative d’intrusion dans l’esprit de l’autre, une prétentieuse imposture, quelqu’un à ne pas écouter. Ca ne ferait que renforcer le sentiment d’exclusion, chez le zèbre déjà trop présent, qui en découle.

    Mais, hormis trouver de sacrés passetemps et garder à l’esprit quelques grandes pour sa propre sécurité affective, je suis vraiment curieux de savoir s’ils proposent un véritable et efficace travail adapté au cas par cas pour les zébridés.

    Oui, c’est l’échantillon pour le tout où que la mélancolie s’insère, raccourci métonymique spontané qui (malheureusement) permet de faire corp avec le moindre élément que ma conscience télescope.

  • #5815

    xavier
    Admin bbPress

    Quelle poèsie !
    Je vous encourage à la travailler encore et encore,
    jusqu’à quelle devienne fluide, belle à articuler
    et qu’elle parle à l’universel. Vaste programme…

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.